14 mars 2008

La complainte du slip triste et autres astuces improbables

Flèche est un petit malin. Et comme tout esprit malin, il ruse, il met en doute, il parlemente, il teste et il conteste. Pour le convaincre, il faut user de trésors d'imagination; et c'est souvent en désespoir de cause, quand je sors l'argument le plus improbable que le déclic se produit.

Flèche a très vite compris à quoi sert le pot. Avant 2 ans il allait régulièrement faire son petit pipi avant le an_bbpot2coucher, pourtant ni la nouveauté de porter un slip, ni le fait "d'être un grand", ni la fierté de ses parents devant l'exploit, ou la comparaison avec les autres copains de la crèche qui ne mettaient plus de couche ne l'ont décidé à renoncer à son sacro-saint pampers. Il avait bien compris que mettre un slip comportait un risque et il préférait éviter l'accident. La vieille méthode d'attendre l'été pour le laisser se balader cul nu ou en slip dehors pour qu'il comprenne tout seul comment ça fonctionne en se faisant pipi sur les chaussures sous-entend 1. Que l'été ne soit pas complètement pourri et qu'on puisse mettre les enfants dehors cul nu sans risque immédiat de pneumonie 2. Que l'enfant prenne plaisir à ne pas avoir de couche et apprécie de se balader les fesses à l'air. Les conditions 1 et 2 n'étant pas remplies, nous sommes arrivés à l'automne et à la veille de ses 3 ans et rien n'avait changé.

Parfois les mères sont connes. Souvent elles laissent les sirènes chanter: "le mien faisait ses nuits au retour de la maternité", "les nôtres ont marché à 9 et 10 mois", "la mienne était propre jour et nuit à 18 mois", "le notre récitait les jours de la semaine à 2 ans", mais parfois on aimerait bien ajouter son petit refrain à la chanson des louanges. Une mère un tant soit peu instruite sait que l'enfant vient à la propreté à son rythme,  mais elle espère secrètement que son enfant y viendra rapidement et facilement. Il suffit que le pauvre môme passe le stade limite, théorique et complètement arbitraire que sa maman s'était fixé comme "l'âge pour être propre, nan mais quand même, ou bien?" et le voilà condamné à avoir sa mère sur le dos jusqu'à ce que ça soit fait.

Je devais inconsciemment avoir noté 3 ans comme "âge limite pour être propre, nan mais quand même, ou bien?", et telle la mère qui se passe le chant des sirènes en boucle sur le MP3, j'ai commencé à inventer des stratagèmes pour arriver à cette terre promise de la propreté. Ce qui me faisait enrager, c'est que ce miston de Flèche maitrisait très bien l'art du "retenir" ainsi que celui du "lâcher tout", il n'avait simplement pas décidé de se lancer sans filet.

Je me suis alors transformée en véritable spot publicitaire pour les slips: "avec un slip tu peux courir plus vite", "avec un slip tu fais pipi comme les grands (variante b: comme papa)", "un slip c'est joli, regarde celui-ci avec le ballon de foot, et celui-là avec les outils" (ben oui, on s'attendait quand même pas à trouver Barbie sur un slip de mec, et pourtant, ça pourrait bien arriver, avec l'égalité des chances et tout le bazar, on n'est à l'abri de rien).

A court d'argument, j'ai un jour lâché que tous ces jolis slips, dans son tiroir, ils devaient être bien tristes de ne servir à rien, eux dont le seul but est d'habiller ses petites fesses, j'ai même feint de les entendre pleurer, et pire (mais n'allez pas le répéter) j'ai imité le cri du slip triste dans un tiroir. Et je dois avoir un talent fou parce qu'attendri par la tristesse de ses slips désœuvrés, Flèche s'est enfin décidé à abandonner sa couche.

Je vous encourage donc fortement à essayer la complainte du slip triste. Bon le hic avec les "trucs miracles", c'est qu'ils tiennent effectivement du miracle. D'ailleurs un an plus tard, les slips du petit frère ont eu beau gémir et se lamenter dans leur tiroir, ça n'a eu aucun effet.

bbpouceDans la liste des étapes pour "devenir grand", il y a celle où l'enfant renonce à sa lolette, son pouce ou son doudou. Chez nous les 2 garçons ont choisi l'option pouce-doudou. Flèche est très très trèèèèèèèèèèèèès attaché à sa Meuh-meuh, il la traine tellement partout que sa tête menace de se désolidariser de son corps, malgré mes nombreuses tentatives de réparation. Je ne suis pas contre le fait qu'il traine sa Meuh-meuh partout, mais la seule vision du bovin a comme effet simultané la succion du pouce, et donc un aller simple pour l'orthodontie, le pays du sourire métallique.

Quand Flèche s'est cassé une dent, un peu avant ses 3 ans, le dentiste nous avait déjà mis en garde. Il fallait arrêter de sucer ce pouce tout de suite. Mais ce dentiste, qui était sans doute un piètre imitateur du cri de la dent de traviole dans une broche métallique, n'a pas réussi à convaincre mon fils. Et les rappels du genre "le dentiste a dit qu'il fallait arrêter ce pouce si tu ne veux pas avoir un appareil plus tard" n'ont pas eu plus d'effet. Râââââhhhhhh mais bien sûr sussure la psychologue qui est en moi, la clé du succès n'est jamais la menace mais le RENFORCEMENT POSITIF. Que dalle, en fait c'est le jour où j'ai appris à Flèche que sa cousine d'un an et demi son ainée, qui a eu la visite dentaire scolaire, aura besoin d'un appareil dentaire à cause du pouce; c'est ce jour-là qu'il a décidé d'arrêter le pouce et de laisser Meuh-meuh au lit toute la journée, d'ailleurs cette paresseuse n'attendait que ça! Et là en quelques semaines c'était bon, sans même que j'intervienne avec un imitation minable et improbable. Bon je n'oublie quand même pas le renforcement positif qui a lui aussi fait ses preuves dans d'autres circonstances: Flèche sait que cet exploit sera récompensé à la hauteur de l'effort fourni, et faites chauffer la carte de crédit!

1vegetables2_thumbDernière astuce improbable pour faire manger des légumes aux enfants qui sont dans l'âge du cacaboudin. Je situe cet âge dans une fourchette de 3 ans 1/2 à 5 ans 1/2 environ, justement l'âge ou tout ce qui est vert an_calvinmangeou porte le nom de "légume" se retrouve poussé au bord, voire hors de l'assiette. Et là je vous propose un petit test facile et infaillible que vous pouvez réaliser chez vous pour savoir si votre enfant est ou non dans l'âge du cacaboudin. Placez-vous face à votre enfant et prononcez à haute et intelligible voix le texte suivant: "cacaboudin". Si votre enfant rit, bingo, il y est, et c'est tout bénef car c'est la condition préalable à la réussite de cette entreprise. Voici donc la scène: Flèche a mangé à grand peine 2 de ses haricots après moult chantage et menace par la mère tortionnaire que je suis. Dans un dernier effort un peu désespéré je lance: "Tu sais Flèche, les haricots ça fait péter", et là pas besoin d'en dire plus, tout a été avalé dans la seconde.

...ça laisse songeur...

Posté par Maman chronique à 22:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur La complainte du slip triste et autres astuces improbables

    j'AI SUCé MON POUCE JUSQU'A PRES DE 13 ANS Mais je n'ai jamais pporté d'appareil. Ouf! mes deux machoires ne sont pas tout a fait alignées mais ce n'est pas tragique. J'avais eu la chance d'avoir un oncle grand dentiste à Paris qui avait dissuadé mes parents de mettre un appareil qui par ailleurs abime les dents.

    L'appareil n'est pas un passage obligé, meme s'il est presque toujours recommandé par les orthodontistes... evidemment c'est leur business non?!

    C'est comme la Ritalin, dans le village ou je residais auparavant en Suisse les maitresses un peu vieilles (et qui ne voulaient pas de turbulents ni de tetes en l'air) recommandent la Ritalin a qui mieux mieux. Et les medecins pediatres (en rester le plus loin possible et aller chez un medecin normal (ca coute la moitie)) prescrivent ca a tour de bras si les maitresses recommandent. Alors attention chaque enfant a son propre rythme pour chaque apprentissage, que ca soit la marche, le popo, ou l'alphabet.

    Attention au cadeau en echange d'un apprentissage maitrisé, il peut y avoir rechute quand le cadeau n'est pas à la hauteur ou que le petit tétu revient en force

    A bientot et gros bisous.
    Comment va le petit frere de Flèche?

    Posté par texmex, 17 mars 2008 à 16:16 | | Répondre
  • Le bon moment

    Salut Tex
    Moi aussi j'ai une dent de traviole, mais comme mes parents avaient déjà passé par l'orthodontie avec ma grande soeur et ses dents en avant à cause du pouce, on a décidé (et j'étais la première soulagée) que c'était très bien comme ça.
    Pour le pouce, le slip et tout le reste, tout est une question de bon moment, on aurait pu promettre monts et merveilles à Flèche pour qu'il se détache de Meuh-Meuh, on n'aurait eu aucune chance si ça n'avait pas été le bon moment.
    Et le petit frère va bien, il sort un peu de son rôle de petit frère gentil et facile pour nous faire une petite crise bienvenue de temps en temps. Comme Flèche a les vacances de Pâques je les ai jetés tous les deux à la crèche pour la journée sans la moindre honte. Ah ça fait du bien une journée toute seule, on a même le temps de papoter sur la blogosphère!
    Gros bisou

    Posté par Maman Ourse, 27 mars 2008 à 16:15 | | Répondre
  • Paperblog a remarqué votre blog

    Bonjour,

    Je vous prie de m'excuser. Je n'ai malheureusement pas trouvé comment vous contacter autrement que par commentaire.

    Je souhaitais vous faire découvrir le service Paperblog, http://www.paperblog.fr dont la mission consiste à identifier et valoriser les meilleurs articles issus des blogs. Vos articles sembleraient pertinents pour certaines rubriques de Paperblog.

    En espérant que le concept de Paperblog vous titille, n'hésitez pas à me contacter pour toutes questions ou renseignements...

    Adeline
    Responsable communication

    Posté par Adeline, 22 mai 2008 à 13:30 | | Répondre
Nouveau commentaire