25 novembre 2007

Le couronnement de Meuh Meuh

Vers l'âge de 14 mois, Flèche s'est choisi un doudou unique parmi les 3 qu'il utilisait et qui étaient relativement interchangeables. Il avait bien des préférences passagères qu'on remarquait au doudou qu'il prenait en premier quand on le mettait au lit. Plus tôt dans l'année, il a eu une courte période de préférence pour un ours dodu. Sinon, le petit ours faisait office de régulier, et c'est d'ailleurs lui que j'emportais avec nous chaque fois qu'on sortait.

Mais cette fois c'est clair: le nouveau doudou c'est La Vache. Flèche a évidemment une technique toute particulière pour s'en saisir par la corne et sucer son pouce. Exit le petit ours et ses mains toutes rondes que Flèche engloutissait en entier dans sa bouche, aujourd'hui la star est un bovin mou aux grosses fesses qui répond au doux nom de "meuh meuh", voir "meuh meuh meuh", voir plus si affinités.

J'ai découvert à quel point cette vache était devenu LE doudou le soir ou il a fallu que Flèche s'endorme sans elle. Voici en bref les moments forts de ce périple. Je m'apprêtais à coucher Flèche et je préparais son lit tandis que lui errait du coté de la salle de bains pouce en bouche et corne de vache sous le nez. Mis à part son amour pour sa vache, Flèche cultive aussi une passion pour le bain, c'est d'ailleurs un des premiers mots qu'il a prononcés vers 13 mois. Chaque fois que sa route croise celle d'une baignoire, il est transporté de bonheur et répète inlassablement "bain bain bain". Je l'entendais donc depuis sa chambre qui disait "bain bain" dans la salle de bains, rien d'inquiétant jusque-là, mais ces "bain bain" étaient parfois entrecoupés de "meuh meuh"... Interpellée par cette association douteuse, je vais voir et je découvre Flèche en train de jouer à ouvrir et fermer le couvercle des toilettes. Et bien je vous le donne en mille: "meuh meuh bain bain" ... dans les toilettes !!!

Après un rinçage obligatoire du malheureux bovin, il était impensable de laisser Flèche dormir avec un doudou mouillé. Et c'est à ce moment-là que j'ai compris le lien doudouesque qui s'était DSC00660bcréé entre ces deux êtres. Flèche, qui d'habitude s'endort sans dire un mot ou juste une légère protestation a pleuré en réclamant sa vache pendant 10 bonnes minutes interminables. Le petit ours a fait son possible pour servir de substitut mais il était bien faible dans sa position de doudou déchu. Pourtant il avait des cotés pratiques ce petit ours, tout d'abord sa taille, si petite qu'on pouvait le glisser dans n'importe quel sac, ensuite ses habits bleus foncés, qui malgré un suçage intensif ne viraient pas au gris, enfin il y avait ce petit bruit qu'il faisait quand on le secouait... La vache, elle, remplit presque un sac rien qu'avec ses grosses fesses, elle est à dominance blanche et ce n'est pas ses quelques taches noires qui la rendront moins salissante, surtout que Flèche à choisi ses cornes blanches comme terrain de prédilection pour frottage sous le nez, enfin elle ne fait pas de bruit quand on la secoue. mais il faut bien avouer que son gros museau, ses épaules de mouche et ses fesses d'éléphant lui donnent un air irrésistible. On t'aime La Vache!

Posté par Maman chronique à 10:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Le couronnement de Meuh Meuh

Nouveau commentaire